7 mythes communs sur les allergies aux animaux de compagnie

Jusqu’à 10% des propriétaires d’animaux ont des allergies aux animaux. Pour ces personnes, la congestion, l’éternuement, l’écoulement nasal et d’autres symptômes allergiques surviennent chaque fois qu’ils sont exposés à des animaux domestiques communs.

Ces informations vous  aideront à comprendre comment les animaux domestiques peuvent déclencher des allergies et quelles mesures peuvent vous aider à vous protéger. Voici 6 idées fausses sur les allergies aux animaux de compagnie. En connaissant la vérité sur ces mythes, vous pouvez prendre des mesures pour vivre confortablement avec les animaux de compagnie dans votre vie.

 

Mythe n ° 1: Ce sont seulement les poils d’animaux, en particulier les poils de chat, qui provoquent des allergies.

Faux. Les poils d’animaux domestiques sont une nuisance et provoquent des allergies, car ils contiennent de la salive ou d’autres protéines de compagnie. Les réactions allergiques aux animaux de compagnie sont en réalité causées par des protéines d’animaux de compagnie contenues dans les squames d’animaux de compagnie tels que les flocons de peau microscopiques, la salive et l’urine. Les systèmes immunitaires hyperactifs chez les personnes souffrant d’allergies attaquent ces substances autrement inoffensives.

Les animaux avec plus de fourrure sont plus susceptibles de transporter d’autres allergènes tels que les squames et les poussières d’animaux, selon l’American Lung Association (ALA). Si vous avez un animal de compagnie, non seulement vous devez manipuler les poils d’animaux avec soin, mais vous devez aussi nettoyer soigneusement la poussière domestique, car elle peut contenir des squames d’animaux pouvant déclencher des réactions allergiques.

Mythe n ° 2: L’exposition continue aux animaux finira par vous désensibiliser.

Non seulement cela ne semble pas vrai.. Si vous avez une allergie confirmée aux animaux, que vous soyez un enfant ou un adulte, cela ne s’améliorera généralement pas en raison de l’augmentation de l’exposition. En fait, cela pourrait s’aggraver selon la Australasian Society of Clinical Immunology and Allergy.

Cependant, des études ont confirmé que l’exposition de la petite enfance aux chats, aux chiens et à d’autres animaux peut réduire le risque de développer des réactions allergiques plus tard dans la vie. Dans une étude portant sur 8 000 enfants, les chercheurs ont découvert que les enfants continuellement exposés aux chats dès l’âge d’un an étaient 67% moins susceptibles que les autres de développer un asthme allergique.

Mythe # 3: Si vous avez un chien de race ou un chat de race,  etc., Vous n’aurez pas de problèmes d’allergie.

Faux. Toutes les races de chats ou de chiens produisent des squames. Cependant, certaines races sont considérées comme étant meilleures pour les personnes souffrant d’allergies que les autres races. Typiquement, les meilleures races sont celles qui perdent le moins de fourrure et / ou qui sont le plus souvent baignées. En outre, les petits chiens produisent moins de salive que les chiens plus gros. Ces races comprennent les caniches, terriers, schnauzers, Bichon Frises et autres. Attention au lavage des animaux car cela peut fortement altérer leur santé…Eh oui, ils sont aussi allergique…

Mythe n ° 4: Les petits animaux ne sont pas un problème pour les allergies.

Faux. Les hamsters, les cochons d’Inde, les oiseaux et d’autres mammifères à sang chaud peuvent également déclencher de l’asthme et des allergies chez les personnes allergiques aux squames animales. Les oiseaux sont également un problème majeur pour de nombreuses personnes souffrant d’allergies, car les oiseaux libèrent des squames dans l’air à travers des activités telles que le nettoyage de leurs plumes, en battant des ailes et volant. Les animaux qui ne rejettent pas de squames: les poissons, les tortues ou autre reptiles…(sans venin bien sur….

Mythe n ° 5: En dehors de la maison, vous ne devriez pas avoir de problèmes d’allergie pour animaux de compagnie.

Pas nécessairement. En raison de leur taille microscopique et de leur forme dentelée, les allergènes pour animaux de compagnie adhèrent facilement aux vêtements et autres tissus et sont transportés vers d’autres endroits. Les squames animales – à des niveaux suffisants pour provoquer des allergies – peuvent être trouvées dans de nombreux lieux publics tels que le lieu de travail, les salles de classe et les hôpitaux. Ceux qui ont des allergies graves peuvent également vouloir éviter les environnements où se trouvent des animaux de compagnie.

Mythe # 6: Un purificateur d’air de basse qualité aidera avec les allergies d’animal familier.

Seul un purificateur d’air haute performance peut aider. Certaines personnes souffrant d’allergies signalent que les petits purificateurs d’air de faible qualité font peu ou pas de différence du tout. Cependant, de nombreuses personnes souffrant d’allergies rapportent que leur purificateur d’air IQAir en combinaison avec des méthodes de nettoyage améliorées a réduit ou complètement éliminé leurs réactions allergiques aux animaux domestiques dans leurs maisons.

Mythe # 7: L’éviction de l’animal domestique est elle la meilleure solution ?

La question qu’il faut se poser est de savoir si il est normal d’être allergique aux animaux. La faute en est au manque de ventilation efficace des maisons comme c’était autrefois. Les allergènes de toutes sortes s’accumulent et représentent des facteurs favorables à l’asthme. Procéder à l’éviction d’un animal provoque un grand stress pour l’animal et pour l’enfant qui sont deux êtres sensibles.  Quel en sera le bénéfice ?  Par contre, interdire la chambre à l’animal peut être une bonne mesure tout comme avoir une bonne ventilation, ne pas dépasser 50% d’humidité, 19°C de température…et si c’est possible pour les allergènes d’animaux mais aussi pour tous les autres polluants, avoir un bon purificateur d’air….

Air Quality Life vous est présenté par Le Groupe IQAir, leader mondial des solutions de qualité de l’air intérieur depuis 1963. Cette publication en ligne est conçue pour éduquer et informer le public sur les dernières recherches et informations sur la qualité de l’air intérieur et extérieur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contactez un expert
Un expert répond gratuitement à vos questions au

01 53 43 83 84

du mardi au samedi de 11 à 13h et de 14 à 19h30 sauf le samedi 17h (appel non surtaxé)