Comment tester facilement la qualité d’un purificateur d’air

Tous les fabricants de purificateurs d’air promettent monts et merveilles. Ils s’attribuent souvent des qualités et des performances qu’ils ne possèdent pas. Voici en quelques points l’essentiel à retenir:

  1. Se référer aux recommandations de l’INRS (institut national de la recherche scientifique) qui déconseille fortement les purificateurs d’air à ozone, à photo-catalyse et à rayonnement UVC. La préconisation est la filtration EN1822 H13 (norme européenne)
  2. S’assurer que la marque possède cette norme de filtration EN1822-H13. Elle doit être affichée.
  3. Demander des tests de laboratoire indépendant et agréé prouvant la non-production d’ozone et de di-oxyde d’azote (ce sont 2 polluants nocifs à la santé)
  4. Avec un détecteur type Particle Scan, faire mesurer le nombre de particules de 0,3 micron à la sortie d’air filtré de l’appareil. Le ventilateur doit être à sa puissance maximale. Il doit afficher le zero absolu pour être un appareil de qualité. Cette condition permet de filtrer efficacement les micro-particules inférieures à 0,3 micron (dont les virus) qui sont les particules les plus dangereuses à la santé.(migration dans le sang)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.