Qualité de l’air et dépression

La dépression est à la fois commune et grave. Un certain nombre de facteurs contribuent au développement de la dépression, notamment la biochimie, la génétique, la personnalité et les facteurs environnementaux tels que l’exposition à la violence, la négligence, la solitude ou la pauvreté.

Les principaux symptômes de la dépression incluent en partie ces états:

  • Se sentir triste ou déprimé
  • Perte d’intérêt dans la vie
  • Perte d’appétit
  • Sentiment dévalorisant de sa personne
  • Sentiment de culpabilité
  • Pensées négatives et suicidaires

Lorsque ces sentiments durent plus de deux semaines, un diagnostic de dépression peut être justifié. Heureusement, la dépression est considérée comme l’une des maladies mentales les plus faciles à traiter. Les médicaments et la psychothérapie sont parmi les approches les plus courantes.

Recherche sur la qualité de l’air et la dépression

La pollution de l’air semble également jouer un rôle dans la dépression, bien que les scientifiques tentent toujours de clarifier le lien.

Dans une étude de premier plan, des chercheurs de l’Ohio State University ont exposé des souris à de l’air pollué ou à de l’air filtré pendant six heures par jour, cinq jours par semaine pendant 10 mois. L’air pollué comprenait une concentration de particules PM2,5 à un niveau de concentration similaire à celui auquel les humains sont exposés dans les zones urbaines.

Dans l’une des expériences, les souris exposées à l’air pollué présentaient plus de comportements dépressifs que le groupe respirant l’air filtré. Quand ils ont examiné le cerveau des souris exposées à l’air pollué, ils ont constaté que la zone du cerveau appelée l’hippocampe s’était développée différemment des souris respirant de l’air pur. L’hippocampe est associé à l’apprentissage, la mémoire et la dépression. D’autres études sur des souris ont indiqué que l’exposition à long terme à la pollution conduit à une inflammation généralisée, y compris une inflammation de l’hippocampe.

Une étude distincte de l’Université Columbia a montré que les enfants exposés in utero aux hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) sont plus susceptibles de souffrir de divers problèmes de santé mentale, y compris l’anxiété et la dépression. Les HAP sont un groupe de produits chimiques qui sont le sous-produit de la combustion du charbon, de l’essence, des déchets et d’autres sources.

Les conseils à envisager

Si vous êtes préoccupé par les effets de la pollution de l’air sur votre santé mentale ou ceux avec qui vous vivez, il est logique de prendre des mesures pour réduire votre exposition aux particules en suspension dans l’air. Voici quelques mesures que vous pouvez prendre pour éviter les effets négatifs sur la santé mentale causés par la pollution de l’air:

  1. Ne permettez pas de fumer à la maison. La fumée de tabac ambiante est une source majeure de pollution de l’air intérieur, y compris les particules fines et ultrafines. La fumée de tabac contient également  4 000 produits chimiques en plus des particules fines et ultrafines. Dans un environnement où fumer à l’intérieur est inévitable, fumer devrait être limité à une seule pièce.
  2. Fermez les fenêtres ou les portes lorsque les niveaux de particules extérieures sont élevés. Si vous vivez près d’une route très fréquentée, ceci est particulièrement important pendant les heures de pointe du matin et du soir. Pour vérifier l’état actuel de l’air où vous vivez, visitez les sites gouvernementaux.
  3. Nettoyage de l’air. Si vous habitez dans une zone où la pollution par les particules est élevée, l’une des mesures les plus importantes pour réduire votre exposition à la pollution consiste à utiliser un filtre à air à haute efficacité (tel que le IQAir HealthPro 250).. Ceci est particulièrement important lorsque les niveaux de pollution par les particules fines sont extrêmement élevés.

Ce ne sont là que quelques-unes des façons de réduire l’exposition aux particules polluantes à l’intérieur. Si vous êtes déprimé, il y a des mesures que vous pouvez prendre pour vous aider à vous sentir mieux. Cherchez de l’aide professionnelle et essayez de retrouver un environnement plus adapté. Une aide, une écoute, un nouvel environnement semblent nécessaires…pour retrouver un équilibre et une voie vers une nouvelle existence afin de quitter cet état de dépression. La qualité de l’environnement est primordial.

 

Air Quality Life vous est présenté par Le Groupe IQAir, leader mondial des solutions de qualité de l’air intérieur depuis 1963. Cette publication en ligne est conçue pour éduquer et informer le public sur les dernières recherches et informations sur la qualité de l’air intérieur et extérieur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contactez un expert
Un expert répond gratuitement à vos questions au

01 53 43 83 84

du mardi au samedi de 11 à 13h et de 14 à 19h30 sauf le samedi 17h (appel non surtaxé)