Le grave problème de la pollution atmosphérique

La pollution atmosphérique est un problème majeur que ce soit pour la santé des humains, des animaux, de la biodiversité et de l’environnement. Son origine peut provenir de phénomènes naturels comme les incendies de forêt, les éruptions volcaniques, les tempêtes de sable mais surtout par les activités humaines comme l’industrie, le épandages agricoles, les transports automobiles, aériens ou maritimes.

La pollution atmosphérique n’est pas sédentaire et sous l’effet de phénomènes climatiques, peut parcourir des milliers de kilomètres. Dans les coins les plus reculés, que ce soit sur terre ou sous mer, on retrouve des quotas de pollution très importants. Elle peut également subir des modifications d’ordre chimique qu’on appelle polluants secondaires comme l’ozone, le dioxyde d’azote voire certaines particules. Quant aux polluants primaires émis directement, on en recense des centaines, voire des milliers comme  le monoxyde d’azote, le monoxyde de carbone, le dioxyde de soufre, les métaux lourds, les COV (composés organiques volatils), les particules fines et ultrafines et les aromatiques polycycliques.

La pollution atmosphérique a des conséquences néfastes sur la santé humaine avec les troubles respiratoires, rhinites, allergies et asthme, les maladies cardiovasculaires, les cancers etc… Leurs effets sont à moyen et long termes, en fonction d’une exposition journalière à la pollution dite de fond, ou à court terme, comme durant les pics de pollution.

449,00  TTC

- PORT 18€ -

Purificateur d'air individuel portatif - ADAPTÉ COVID-19

Fini l’obligation de purifier tout l’air ambiant d’une pièce pour simplement une place de bureau. Cela peut aussi s’adapter à une chambre. Le purificateur d’air personnel IQAir Atem nettoie uniquement l’air dans votre environnement proche et personnel. Idéal aussi pour les voyages, les chambres d’hôtel, les environnements de travail pollués… Filtration HYPER-HEPA : 99,97% sur particules de 0,3 micron et 99,5% sur particules de 0,003 micron. Norme EN1822-H13.

TOP
1299,00  TTC
1 avis

440 m3/heure pour pièce maxi 70m2
FILTRE TOUT. SPÉCIAL ASTHME ET ALLERGIES RESPIRATOIRES - UTILISE PAR LES HOPITAUX CONTRE LA COVID19

Produits chimiques ★★★ 

 Aérosols ★★★★  

Virus ★★★★★

Filtration HYPER-HEPA : 0,003 micron. 100 fois plus qu'HEPA

Norme EN1822-H13..

Certifié par Airmid – suppression 99,90% des virus

1549,00  TTC

+ de 700 m3/heure pour pièce maxi 150 m2 Performances attestées scientifiquement virus et particules ultrafines. Technologie BionicCore. Filtration HyperHEPA (0,003µm) 100 fois plus qu'HEPA Econome classé Energy Star et silencieux -  Capteur de pollution intégré. Produits chimiques  Aérosols ★★★★★   Virus ★★★★★

1595,00 1845,00  TTC

Location-vente pour les pros
Caisson de filtration pour système double flux
  • Cubage de 2340 (ID 2225) à 3400 m3/heure (ID 2530)
  • Le système centralisé de filtration le plus efficace parmi tous les systèmes existants : efficacité hyper-HEPA de 75% sur particules de 0,003 µm.
  • La meilleure maintenance avec une garantie de 10 années. La qualité suisse !
  • S'adapte sur systèmes de ventilation existants, ne nécessite pas d'électricité. Pas de dépenses de fonctionnement.
  • 100% silencieux. S'adapte sur les systèmes de ventilation placés dans les greniers, les sous-sols. Pas d'impact au niveau de votre intérieur.
  • Produits chimiques Aérosols ★★★ Virus ★★★★

1699,00  TTC
1 avis

Location-vente pour les pros
FILTRE PARTICULIÈREMENT LA POLLUTION CHIMIQUE : GAZ ET ODEURS - ADAPTÉ COVID-19
Produits chimiques ★★★★ Aérosols ★★ Virus ★★★
  • Conçu pour une protection complète du spectre des polluants atmosphériques
  • L'appareil dédié aux milieux fumeurs, aux pollutions d'usines d'incinération, aux environnement à pollutions chimiques prépondérantes...
  • Filtration HYPER-HEPA : 99% sur particules de 0,3 micron et 95% sur particules de 0,003 micron. Norme EN1822-H13.
  • Construction durable et garantie 3 ans (à usage particulier, hors filtres)

5495,00 6590,00  TTC

Location-vente pour les pros
ADAPTÉ COVID-19
 
  • Jusqu’à 820m3/heure, silencieux (SLS avec module silence), fixe ou mobile
  • Spécialement développé pour filtrer les particules ultra-fines, les  bactéries, virus, pollens, et les contaminants chimiques (options du modèle SLS2) dans de grands volumes et ceci silencieusement
  • Filtration HYPER-HEPA : 99% sur particules de 0,3 micron et 95% sur particules de 0,003 micron. Norme EN1822-H13.

Pollution atmosphérique par particules fines et ultrafines

Les particules fines et ultrafines sont particulièrement nocives pour la santé. Elles pénètrent dans le système respiratoire et provoquent des affections respiratoires, maladies cardiovasculaires, cancers. Elles sont responsables d’une augmentation de la mortalité. Les particules fines et ultrafines proviennent de toutes les combustions incomplètes liées aux activités industrielles ou domestiques, mais également des transports et de l’agriculture. Leurs origines peuvent être naturelles comme les pollens, les feux de forêt, les éruptions volcaniques.

Les atteintes du système respiratoire sont fonction de leur taille PM10 et PM2. Les plus dangereuses sont les particules les plus fines qui vont pénétrer dans le système respiratoire et migrer dans le sang. L’asthme et l’allergie respiratoire sont dus à des particules irritant les poumons sans migrer dans le sang.

Les oxydes d’azote

Polluant majeur de la pollution atmosphérique, ils sont émis par la combustion : chauffage, production d’électricité, moteurs thermiques des véhicules, par les engrais (nitrate d’ammonium), les engrais azotés. Ils peuvent également avoir des origines naturelles, transformation de l’azote des sols, volcans…Ce polluant très irritant pour les bronches touche particulièrement le système respiratoire des enfants et celui des personnes asthmatiques. Sous l’effet du soleil, ils conduisent à la formation d’ozone troposphérique qui est un agressif des voies respiratoires.

Le dioxyde de soufre SO2

Le dioxyde de soufre est un polluant particulier qui a une incidence sur la santé et une forte incidence sur l’environnement. Il provoque toutes sortes d’irritation et au niveau respiratoire de la toux et des troubles asthmatiques. Il favorise également les pluies acides et dégrade la pierre. Le dioxyde de soufre est produit à partir de la combustion d’énergies fossiles (fioul, charbon, lignite, gazole, etc.) et dans la production  la production de pâte à papier et le raffinage du pétrole.

Les COV – combinés organiques volatils – Les Aldéhydes

Les COV représentent énormément de polluants qui ont la particularité de s’évaporer pour certains à basse température. Ils sont souvent classés irritants et ils altèrent la capacité respiratoire. Certains sont considérés comme cancérogènes comme le benzène, le benzo(a)pyrène, le perchloroéthylène, le formaldéhyde…

Ils posent problème au sein de l’habitat par rapport à certains produits. L’exemple typique est le formaldéhyde et au niveau local dans les régions fortement industrialisées.

Les COV réagissent avec d’autres polluants de l’atmosphère et sont avec le méthane et les oxydes d’azote, des précurseurs d’ozone et de gaz à effet de serre. (réchauffement climatique)

L’ammoniac

Gaz irritant et polluant toxique qui brûle les yeux et les poumons quand il est inhalé à des niveaux importants. Essentiellement lié aux activités agricoles (épandage d’engrais minéraux azotés, volatilisation lors des épandages et du stockage des effluents d’élevage), il est responsable des acidifications des eaux et des sols. En se combinant, il peut former des particules fines qui auront un impact sur l’environnement et la santé.

L’ozone O3

Indispensable à haute altitude (stratosphère) pour la protection contre les rayons UV du soleil, c’est un polluant oxydant et nocif pour la santé respiratoire, les humains, les animaux et les végétaux  au niveau du sol. Il est irritant pour la santé respiratoire et attaque les alvéoles du poumon et la cornée des yeux. Durant les pics de pollution, il provoque une augmentation du taux de mortalité et d’entrées aux urgences. Il est généré par la pollution atmosphérique par alliance avec d’autres polluants. Certains ioniseurs d’air dégagent de fortes quantités d’ozone et malheureusement aucune réglementation existe dans ce domaine.

Les HAP – hydrocarbures aromatiques polycycliques

Les HAP proviennent des solvants et dégraissants, des combustions incomplètes et des produits de remplissage des réservoirs d’automobiles.. Ils sont précurseurs dans la formation de l’ozone et provoquent des diminutions de la capacité respiratoire. Ils peuvent être également cancérogènes.

Les métaux lourds

Ils proviennent essentiellement de la croûte terrestre et sont mis en suspension lors érosion ou au cours d’éruptions volcaniques ou de feux de forêts.

Les métaux lourds peuvent être inhalés directement par l’homme ou ingérés lorsque la chaîne alimentaire est contaminée (sols, eau, aliments).

L’autre source concerne les activités métallurgiques – aciérie, extraction minière, incinération de déchets et transports, en particulier routier. Ils s’accumulent dans les organismes vivants et ont des effets toxiques à court et long termes – affectation du système nerveux, des fonctions respiratoires, hépatiques, rénales et parfois cancérigènes comme le nickel, l’arsenic, le cadmium..

Périodes de pics de pollution

Les pics sont principalement apparents dans les agglomérations quand il n’y a pas de vent – ozone et particules ultrafines, quand le temps est chand et ensoleillé – ozone et particules fines et  ultrafines, quand le temps est froid – particules fines et ultrafines, oxydes d’azote.

Egalement périodes d’épandage agricole avec une contamination à l’ammoniac de Février à Avril et en hiver – chauffage au bois… Il existe beaucoup d’autres sources de pollutions industrielles et trafic routier..

Durant la canicule de 2003, la pollution par taux élevé de particules a duré plusieurs jours. Les personnes fragilisées ont inhalé ces particules qui ont migré dans le sang. Ce sang s’est épaissi, ce qui a favorisé l’apparition d’arrêts cardiaques.

Coût de la pollution de l’air sur la santé

Il existe des recommandations sanitaires, en cas de pollution, émises par l’ARS -Agence régionale de santé. Les coûts humains et financiers extrêmes de la pollution atmosphérique exigent des états un plus grand besoin d’activisme pour la qualité de l’air, de responsabilité, de prévention de la pollution et de technologies de l’air pur.

Enjeu majeur pour la santé et l’environnement, le coût de la pollution atmosphérique est évalué de 70 à 100 milliards d’euros par an par la Commission d’enquête du Sénat (rapport remis en 2015).

Santé publique France estime que chaque année près de 40 000 décès seraient attribuables à une exposition aux particules fines, ceci uniquement pour les plus de 30 ans.

En 2020, la pollution de l’air a fait plus de 160 000 morts dans les cinq plus grandes villes du monde.                                                                                          

Face à cela, Greenpeace Asie du Sud-Est s’est associée à IQAir pour estimer le coût de la pollution atmosphérique. À l’aide de la base de données sur la qualité de l’air que possède IQair dans le monde grâce à plus de 80000 capteurs disséminés, l’estimateur calcule les décès et les coûts économiques encourus dans certaines villes en 2020.

  • Le coût économique de la pollution atmosphérique due à une productivité réduite pour ces cinq villes – Delhi, Tokyo, Shanghai, Pékin et Sao-Paulo – a été estimé à plus de 85,1 milliards de dollars.
  • L’épidémie COVID a permis de ralentir fortement la pollution atmosphérique si bien qu’on pouvait voir à l’œil nu des distances deux fois supérieures qu’en périodes dites normales.
  • Concernant la Covid, les personnes soumises à une pollution urbaine régulière ont été plus vulnérables que les autres. Idem concernant le cancer du poumon : les personnes qui n’ont jamais fumé mais qui vivent dans des zones où les niveaux de pollution sont élevés ont 20 % plus de risques de mourir d’un cancer du poumon que celles qui vivent dans des zones où la pollution de l’air n’est pas importante.

Pollution atmosphérique et prise de poids

Pour atteindre un poids sain, il faut faire plus d’exercice et améliorer ses habitudes alimentaires. Mais parfois certains éléments cachés viennent faire obstacle à la réussite de l’objectif et l’une d’entre elles est la pollution atmosphérique. La science a établi un lien étroit entre la pollution atmosphérique et l’obésité. La prise de poids peut être favorisée par la respiration d’un air malsain, tout comme la dépression. Faire du sport est important mais la pollution atmosphérique peut causer un certain nombre de problèmes  comme la toux, le mal de gorge, l’essoufflement…

Pollution atmosphérique et obésité

Bien que les effets nocifs des polluants soient bien établis sur notre cœur et nos poumons, les particules ultrafines, les plus dangereuses car les plus petites pouvant migrer dans le sang, constituent une menace très sérieuse pour toutes les parties du corps. Elles ont un impact négatif sur tous les organes tels que ceux du système digestif, ce qui peut ensuite entraver les habitudes alimentaires saines.

Plusieurs études existent (article de synthèse de 2018 publié dans l’International Journal of Obesity) sur la relation entre la pollution atmosphérique et le statut pondéral.

Tous les polluants sont incriminés – les particules, le NO2, le SO2, l’ozone et l’indice global de qualité de l’air. La plupart des études mettent en relation les corrélations entre la pollution atmosphérique et l’augmentation du poids corporel. D’autres études montrent une réduction de notre capacité à synthétiser la vitamine D à cause de la pollution atmosphérique avec pour conséquence l’enclin à l’obésité mais également une inflammation interne qui peut perturber les hormones et la partie de votre cerveau qui régit l’appétit, ce qui peut conduire à une suralimentation.

Effets de la pollution atmosphérique sur le poids des enfants

Une étude de 2020 démontre une réelle corrélation entre l’obésité infantile et le fait d’être exposé à des polluants atmosphériques – particules et le dioxyde d’azote- pendant l’enfance.

Une étude publiée dans Pediatric Obesity en 2017 montre qu’au cours des six premiers mois de leur vie, les bébés vivant dans des zones fortement polluées dépassaient le poids des bébés entourés d’un air plus pur. Cela pourrait même commencer dans l’utérus de leur mère.

Cette étude a été réalisée sur un groupe de femmes exposées individuellement pendant leur grossesse , de même que les enfants qui en sont issus pendant les sept premières années de leur vie. Les enfants respirant des niveaux de polluants élevés avaient près de deux fois et demie plus de malchance d’être considérés comme obèses, même en tenant compte d’autres facteurs comme le régime alimentaire et les revenus.

Ce qu’il faudrait faire pour se préserver

Tout d’abord, avoir un geste responsable. Pour les parents allergiques, préserver la santé respiratoire de leurs enfants qui auront un terrain prédisposé par héritage génétique. Si il n’est pas exposé à un stress respiratoire, il ne déclenchera pas de symptômes et pour ce faire, il est de première importance de purifier l’air ambiant de son environnement intérieur. La gamme de purificateur d’air IQair Healthpro 250 est tout à fait adaptée pour retirer tous les polluants de l’air (moisissures, acariens, particules ultrafines, polluants atmosphériques..).

  • surveillez la qualité de l’air intérieur et extérieur avec des systèmes AirVisualPro intérieur et extérieur . Un air sain ne doit pas contenir plus de 25000 particules de 0,3 micron par litre d’air. Sur Paris, on peut parfois mesurer des quantités de 500 à 800 000 particules de 0,3 micron par litre d’air.
  • si vous faites du sport, choisissez une salle de sport qui intègre une technologie de purification de l’air avec mesure visuelle de la qualité d’air
  • limitez toutes les activités extérieures, et pas seulement l’exercice, lorsque la qualité de l’air est mauvaise. L’appareil Air Visual Pro pour extérieur fait ce travail.
  • si les activités en plein air sont inévitables les jours où la qualité de l’air est mauvaise, portez un masque de haute qualité au moins pendant les pics de pollution.